Inscription

Le Budo club de Montigny vous accueille pour une année sportive.

Les deux premiers cours vous seront gratuit afin de vous permettre de découvrir notre discipline.

Modalités

Les tarifs* :

Enfants : 192 €
Adultes : 252 €

*Tarifs donnés à titre indicatifs. Susceptibles de modification.

Modalités d’inscription :

Inscriptions : aux heures de cours.
Pièces à fournir : un certificat médical avec la mention non contre-indication à la pratique du Nihon Tai Jitsu en loisir ou en compétition.

Conditions d’inscription (en ce début d’année 2021/2022!!!) :

Le 03 septembre 2021:

La reprise de nos cours adultes sont prévu le lundi 05 septembre 2021 avec le protocole Covid19 en cours et les cours enfants le mardi 06 septembre 2021, aux horaires habituelles ( voir ci-dessous ) mais avec les règles sanitaires en vigueurs en ce début d’année martiale 2021/2022 dû à la pandémie du Covid19, le lien ci-dessous vous informera des règles d’hygiènes à suivre de la FFKaraté, lien : https://www.ffkarate.fr/rentree-des-clubs-protocole-sanitaire/

———————————–

  • Un certificat médical (seulement pour les nouveaux adhérents), pour nos anciens adhérents, votre certificat médical est recevable sur 3 années à compter de cette année 2021, ce lien important vous y amènera: https://www.ffkarate.fr/espace-licencies/certificat-medical/ 
  • 2 Photos d’identités
  • Cotisation annuelle
  • Licences FFKAMA , EFNTJ et FINTJ
Les documents à télécharger pour l’inscription :

FICHE INSCRIPTION 2021 – 2022 FORMULAIRE-DEMANDE-DE-LICENCE-COURRIER-POSTAL-2021-2022_210929_115643 REGLEMENT INTERIEUR

Adresse

  • 1er Dojo: COSEC
  • Adresse: Rue AUGUSTE RENOIR
  • Code postal: 95370
  • Ville: MONTIGNY LES CORMEILLES
  • 2e Dojo : Salle Dojo
  • Adresse: boulevard Victor Bordier
  • Code postal: 95370
  • Ville: MONTIGNY LES CORMEILLES
  • contacts
  • Président : Vik BHADYE-Email : vikbhadye@hotmail.comSecrétaire : Sébastien USTASE-Email : sebastien.ustase@gmail.com

Consignes d’hygiène et sécurité

A respecter lors des séances d’entrainement.

– Hygiène –

  1. Les pratiquants doivent se présenter en cours en ayant une hygiène corporelle convenable : corps propre, ongles (pieds
    et mains) coupés courts, cheveux longs attachés, vêtements propres.
  2. Les chaussures utilisées durant certaine séance sont exclusivement utilisées en intérieur.
    Sur le tatami : pieds nus (pas de chaussettes).
  3. La tenue est le keikogi (kimono) du Nihon Tai-Jitsu, le keikogi de karaté ou judo peuvent être tolérés temporairement
  4.  Pour les débutants et les premières séances, pantalon de survêtement et tee-shirt sont acceptés.

– Sécurité – 

  1. Ecouter attentivement les consignes du professeur.
  2. En cas de blessure ou besoin de quitter la salle j’avertis le professeur.
  3. Le port de bijou n’est pas autorisé pendant les séances (montre, bagues, boucles d’oreille, chaînes, bracelet, piercing…).
  4. Les pratiquants ne cherchent pas à blesser leurs partenaires lors des exercices (techniques ou combats)

La notion de légitime défense

La légitime défense de la personne s’applique aussi bien aux crimes (meurtre, viol.), aux délits (coups et blessures, séquestration) et aux contraventions (violences légères, injures, menaces.). Le code pénal français clarifie les conditions d’applications de la légitime défense :
 Art. 122-5. 
N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte.
N’est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l’exécution d’un crime ou d’un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu’un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l’infraction.
     Art. 122-6.
Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l’acte :

  1. Pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité.
  2. Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence